Résilience au travail : Définition et clés pour vous aider.

Avez-vous déjà été confronté.e à des situations difficiles sur votre lieu de travail ? Difficiles au point de vouloir tout abandonner ? Vous êtes-vous déjà senti stressé.e ou anxieux.e face à des difficultés survenues en milieu professionnel de manière récurrente ou subite et pour lesquelles vous vous êtes trouvé.es impuissant.es ? Alors, comment faire pour aller travailler sereinement malgré les difficultés ? Comment développer sa propre résilience au travail ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Résilience

Sommaire

  1. Résilience au travail : définition 
  2. Pourquoi est-il important de développer votre résilience au travail ?
  3. Comment développer sa résilience au travail ?
  4. Conclusion

1. Résilience au travail : définition 

L’origine du mot résilience fait référence à la physique, et plus particulièrement à la résistance des matériaux, à leur capacité à reprendre leur forme initiale après avoir subi un choc ou une déformation. 

Ce n’est que dans les années 90 que le psychanalyste Boris Cyrulnik défini la résilience comme « la capacité à surmonter une épreuve particulièrement difficile ». Cette capacité à se remettre rapidement des difficultés rencontrées, à reprendre une vie normale, à résister ou rebondir après une épreuve, nous la retrouvons également dans le milieu professionnel.

2. Pourquoi est-il important de développer votre résilience au travail ?

La résilience a aussi toute sa place au travail et peut concerner tout le monde dans sa carrière professionnelle. C’est une compétence de plus importante pour réussir dans le monde du travail moderne. Face à des situations pénibles que nous rencontrons au travail et qui provoquent un stress important, comme une charge de travail trop lourde à supporter, un dossier à rendre à la dernière minute, un conflit avec ses collègues ou encore une perte d’emploi, il peut être difficile de surmonter tous ces problèmes qui bien souvent surviennent sans prévenir. Et c’est à ce moment bien précis que la résilience trouve toute sa place.

Cette résistance face à l’épreuve, cette force surgit de nulle part est un véritable atout. En effet, elle nous permet de nous adapter, d’être ouvert et flexible vis à vis des difficultés. Elle influence positivement notre vision du monde et redonne de la satisfaction au travail et de la motivation. D’ailleurs, faire preuve de résilience au travail a d’ailleurs été associé à une meilleure santé mentale, une réduction du stress et de l’anxiété, une amélioration du bien-être.

C’est la raison pour laquelle il est important de s’en servir comme d’un apprentissage avant que le stress par exemple, ne se transforme en traumatisme. Dans un monde volatile et complexe (cf VICA – Jason Hoareau), la notion de résilience est une compétence nécessaire et est un véritable bienfait pour tous.  Il n’est pas question d’oublier ou d’effacer ce qui s’est produit, mais de réussir à vivre avec.

C’est une compétence qui peut être apprise et développée, comme toute autre compétence. Elle peut sembler difficile à acquérir pour certains, car grandir malgré les épreuves peut paraitre inaccessible. Alors, comment faire ? 

3. Comment développer votre propre résilience au travail ? 

L’être humain a des capacités qui permettent l’organisation et la construction de la résilience. 

Mais il faut bien le reconnaitre, développer sa propre résilience dans le monde professionnel n’est pas simple. Cela demande beaucoup de temps, d’efforts et d’énergie pour pouvoir la développer. Le cheminement ne se fait pas en un jour. Il vous faudra changer votre regard, changer d’approche et de comportement. Car accepter les changements, aussi déstabilisants soient-ils, est essentiel pour retrouver une vie professionnelle épanouissante. Alors comment faire ? Voici quelques clés pour vous aider :

  • Pour commencer, lorsque nous faisons face à une difficulté, nous avons 2 façons de voir la situation : soit nous voyons le verre à moitié vide soit nous le voyons à moitié plein. Aussi, essayer de regarder la situation sous un autre angle et chercher le côté positif, chercher ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas, sera une première approche pour accepter ce qui peut sembler inacceptable.
  • Accepter qu’il soit impossible de tout contrôler et se concentrer sur ce qu’il est possible de changer.
  • Apprendre à dire non, à communiquer pour mieux gérer les conflits (ref mon article sur les conflits)
  • Connaitre ses forces pour se sentir capable de faire face à ces moments difficiles, développer sa confiance en soi et dans les autres,
  • Organiser son temps de travail, s’octroyer des périodes de ressourcement, de repos, prendre soin de soi, trouver un vrai équilibre de vie, 
  • Profiter du moment présent, rester concentré sur les succès quotidiens. À ce sujet, je vous conseille le très célèbre libre d’Eckart Tolle: « Le pouvoir du moment présent ».

Si je devais résumer tous ces points, je dirais : Rester acteur de sa vie

Arbre résistant semblable résilience travail

Conclusion : 

Faire preuve de résilience est un véritable atout dans la vie personnelle mais aussi dans la vie professionnelle. Elle aide à faire face aux adversités rencontrées, en transformant la douleur en force motrice pour se dépasser et parfois se surpasser.

Dans cet article, nous avons expliqué pourquoi il est important de développer votre résilience au travail et donné quelques idées que vous pouvez mettre en application. Si vous souhaitez aller plus loin, n’hésitez pas à prendre rdv sur mon site, je serais ravie d’échanger avec vous. J’espère en tous cas que cet article vous a été utile et informatif ! 

Et vous ? Que faites-vous pour devenir plus résilient au travail ?

Laisser un commentaire

La presse en parle
Coach professionnel
Laurence
Votre coach

Pour vous aider à passer à l’action sereinement.

Recevez mes derniers articles

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Mes derniers articles
Ennui au travail confortable

Avez-vous déjà envisagé de changer de poste ou de métier mais tout reporté face à la peur de l’inconnu ?

savoir dire non

Avez-vous déjà dit « oui » à quelque chose, non pas parce que vous vouliez le faire, ou parce que vous

Partager l'article
Partager l'article
Passer à l'action